Alaska, l’appel du froid…

Déc 07, 16 Alaska, l’appel du froid…

L’envie de se rendre dans de lointaines et immenses contrées enneigées peut naître par un beau matin et mettre toute une vie à se concrétiser. C’est à croire que l’appel de l’Alaska est plus fort que tout. Entrer dans la légende et donner vie à ses rêves, commence par un long voyage à destination de cette terre dont la superficie représente le triple de celle de la France.

Force est de reconnaître qu’un voyage en Alaska a vocation à considérablement marquer les esprits. Cela étant, tous les touristes ne sont pas taillés pour affronter un tel climat et une nature aussi sauvage.

Quelques chiffres clés et généralités à propos de l’Alaska

  • 1 717 854 km² de superficie globale.
  • 731 449 habitants (recensement de 2012).
  • 6 168 m d’altitude maximum (montagne Denali).
  • L’Alaska est le 49e État des États-Unis, sa capitale est Juneau et sa plus grande ville est Anchorage.

Juneau
Sitôt débarqués d’un bateau à Juneau, les voyageurs éprouvent une kyrielle d’émotions étranges et surtout une grande fébrilité. S’agirait-il de la fameuse fièvre de l’or ? La ville de Juneau se trouve à l’extrême sud-est, en contrebas du mont éponyme (mont Juneau). Une escale incontournable lors d’un voyage en Alaska.

juneau-alaska

Anchorage : la ville la plus peuplée d’Alaska
Il n’est pas si rare que ça de déambuler dans les rues d’Anchorage et d’apercevoir un ours noir, voire un grizzly. Géographiquement parlant, Anchorage est prisonnière entre les montagnes et l’océan. Bien évidemment cette ville d’envergure doit sa croissance économique à l’or noir (le pétrole).

Denali National Park, Mont Mc Kinley…

Les touristes se prennent pour des aventuriers tandis qu’ils foulent les sommets particulièrement enneigés de la montagne Denali (anciennement appelée Mont Mc Kinley), le point culminant des États-Unis. Rien de tel que de faire du camping sauvage au sein du Denali National Park.

La ville de Haines

Pour autant, c’est dans Haines qu’il est possible d’observer d’imposants aigles chauves. Le mot nature prend tout son sens à Haines qui se situe sur les bords du canal de Lynn.

Kenaï
Bien plus au sud de l’Alaska et plus exactement au cœur du Parc national de Kenaï Fjords, se trouve la péninsule de Kenaï que les amoureux de la nature apprécient tant. D’aucuns préfèrent opter pour une partie de pêche du côté de Petersburg, ce qui donne l’occasion d’apercevoir une pléiade d’animaux marins dont peut-être une baleine pour les plus chanceux, et ce sur la péninsule de Kenaï. Les pingouins, phoques, les otaries, les cormorans et les marsouins se partagent tant bien que mal ce territoire pour le moins hostile.

Prince William Sound
C’est sur la côte orientale de la péninsule de Kenaï que l’on peut apercevoir la baie de Prince William Sound, laquelle est délimitée vers l’est par les montagnes Chugach et du côté ouest et nord par un glacier baptisé Columbia. Valdez est le plus important port de la baie Prince William Sound.

Qu’en est-il du climat ?

Du fait de sa vaste superficie, l’Alaska fait l’objet de climats plus ou moins différents. Cependant c’est à Fort Yukon que les températures les plus extrêmes sont régulièrement enregistrées. Jusqu’à – 60°C en hiver et tout l’opposé en été avec 37,7°C.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *