Tourisme et voyage à Lyon : du nouveau à découvrir

Nov 26, 18 Tourisme et voyage à Lyon : du nouveau à découvrir

Tandis que le Vieux-Lyon continue à recevoir un grand nombre de touristes, le Grand Hôtel-Dieu ouvre ses portes. Le Campus du Numérique se profile à Lyon Charbonnières. Autant de nouveautés se prêtent à la visite. Décidément, la capitale des Gaules se modernise tout en gardant son authenticité.

Le Grand Hôtel-Dieu

Ce somptueux bâtiment séduit par son architecture. Il s’agit d’une galerie marchande qui reçoit un peu plus de 14 000 visiteurs par jour. Son ouverture date du 27 avril 2018 au bout de trois années de travaux sous la direction de l’architecte en chef des Monuments historiques Didier Repellin. L’engouement des curieux a fait que le site compte 2,8 millions de visiteurs en moins de 29 semaines. Le meilleur moyen de découvrir cette majestueuse œuvre architecturale est de visiter Lyon avec un chauffeur privé. Celui-ci saura conduire le touriste vers cette nouvelle curiosité qui suscite tant de commentaires quant à son chiffre d’affaires.

Le succès permanent du quartier historique de Lyon

Le renouveau du Grand Hôtel-Dieu n’enlève en rien l’intérêt des traboules du Vieux-Lyon. On aime toujours parcourir ces petites ruelles traversant les cours des immeubles. Les notables du 5e arrondissement se félicitent du succès permanent de ce quartier historique. Le site de Fourvière, vaste de 16,5 ha, reçoit annuellement 2,5 millions de visiteurs. En 2017, 110 000 personnes sont venues au musée gallo-romain contre 90 000 aux musées Gadagne. Le musée de la miniature, lui, a accueilli 21 000 personnes, tandis que le musée d’Art religieux a enregistré 14 000 visiteurs.

Le Campus du numérique de Lyon Charbonnières

Bouygues prévoit l’ouverture de cette œuvre de l’architecte Jean-Michel Wilmotte en 2020. Dix kilomètres séparent le Campus du numérique de Charbonnières-les-Bains au centre-ville de Lyon. Le projet occupe une superficie de 10 000 m2. Il fait la fierté de Laurent Wauquiez. Le cube vitré de l’Agora dominera le centre du campus, où sera aménagé un espace de coworking et des salles de rencontres connectées en réseau, sans oublier la buvette. La Canopée digitale fait aussi partie du complexe. Abritant 200 places pour les vélos et des points de charge destinés aux véhicules électriques, elle se distingue par ses panneaux solaires photovoltaïques. Il est possible de transformer l’intérieur afin d’aménager des lieux de travail, des salles de cours et des espaces ouverts. Le FabLab est idéal pour l’expérimentation et le prototypage. Enfin, l’Amphitryon mérite une mention spéciale. Deux larges plateaux modulaires le composent.

Ce projet architectural vaut vraiment le détour. Son étude d’impact prévoit de placer 6 000 à 7 000 agents professionnels dans le digital dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Laurent Wauquiez a estimé un montant de 10 millions d’euros pour la réalisation du projet. La négociation a abouti à 27 960 000 euros avec Bouygues. Au total, le budget consacré au projet est de 60 millions. La moitié est pour appuyer la réalisation du projet.

Côté déplacement, consacrez 20 minutes en partant du centre-ville pour rejoindre le lieu. Le cycliste fera le trajet en 40 minutes, et le transport en commun en une heure.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *