Voyage culturel à Madagascar : que faire et que voir ?

Mai 13, 20 Voyage culturel à Madagascar : que faire et que voir ?

Madagascar est une splendide terre d’aventure. Si la nature y est très riche, la culture n’est également pas en reste. Pour un voyage culturel, l’île Rouge s’avère être une destination adaptée pour des découvertes authentiques. Avec ses multiples ethnies issues d’un métissage né de diverses migrations asiatiques et africaines, la Grande Ile a de quoi ravir les passionnés. Si vous en faites partie, vous aurez la chance d’y passer un séjour mémorable.

 Assister au Nouvel An malgache

Le Nouvel An malgache ou Taombaovao Malagasy est une fête nationale. D’après l’histoire, elle a été abolie par l’autorité coloniale française en 1897. Ce qui a amené certains Malgaches à la célébrer en cachette à cette époque. Mais actuellement, elle commence à prendre une place dans la société culturelle. Normalement, la cérémonie du Nouvel An malgache se déroule le premier jour du mois d’Alahamady. Dans le calendrier grégorien, cela se réfère à la première lune la plus proche du jour d’équinoxe du 21 mars.

Mais très souvent, les organisateurs choisissent les week-ends pour que tout le monde puisse y assister. Les festivités durent plusieurs jours. Diverses activités ont également lieu, à savoir des danses, des chants et des musiques traditionnelles, des kabary et une distribution de viande de zébu appelée nofon-kena mitampihavanana. Dernièrement, le Nouvel An malgache s’est déroulé en mars. En ce jour, les familles renforcent leurs liens et présentent des vœux pour que la nouvelle année puisse apporter santé et prospérité.

Famadihana ou le retournement des morts

Le Famadihana est une tradition propre des hauts plateaux de la tribu des Merina. Elle témoigne de l’importance accordée à la relation entre les vivants et les morts appelés les ancêtres. D’ailleurs, d’après les croyances, les ancêtres ont le pouvoir de communiquer avec les vivants. Ils ont la capacité même de les aider dans leur vie. C’est pour cela que les locaux portent une grande importance à cette pratique de retournement des morts. Elle consiste notamment à exhumer les restes des défunts dans le tombeau familial afin d’offrir de nouveaux linceuls pour marquer le respect.

Il y a également certains défunts enterrés ailleurs que l’on rapatrie dans le tombeau familial. Mais en plus de cet aspect, le Famadihana donne l’occasion aux familles de se retrouver et de se réconcilier. Dans une atmosphère festive, les célébrations sont accompagnées de chants, de danses et de musiques traditionnelles ainsi que d’un festin incluant évidemment la viande de zébu. Cette pratique bat son plein à partir d’un espace de 5 à 10 ans selon les règles. Mais très souvent, elle se déroule durant la saison sèche de juillet à septembre. Voilà une culture à la fois étrange et fascinante à découvrir lors d’un circuit à Madagascar.

Découvrir le bain des reliques royales ou la cérémonie du Fitampoha

Voilà une autre facette de la culture malgache. Le Fitampoha est une cérémonie qui consiste à laver les reliques royales. Cette pratique appartient proprement au royaume Sakalava-Menabe, une tribu localisée sur la côte ouest de Madagascar. Depuis toujours, jusqu’à aujourd’hui, cette tradition a été maintenue.

Elle se déroule tous les dix ans et sur un îlot de sable au bord du fleuve Tsiribihina. Les festivités s’effectuent durant une semaine afin de revivre l’histoire du royaume. Au cours des célébrations, des sacrifices de zébus, des danses traditionnelles, des « tromba », des chants ont lieu. Elles se terminent par un vendredi durant lequel on baigne les reliques dans le fleuve. C’est une marque d’alliance entre la dynastie et les ancêtres qui ont peuplé la région.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *